Agences des nations unies en Tunisie

UNESCO
ONUDC
PAM
HCDH
FAO
IOM
UNAIDS
UNDP
UNFPA
HCR
CINU
UNICEF
ONUDI
UNWOMEN
UNOPS
BM
OMS

Agences non résidentes

OIT

Atelier de restitution ONM OIM

Date de publication : 2016-05-27

TUNIS, 27 MAI 2016  L'OIM et l'Observatoire National de la migration évaluent les besoins et l'impact socioéconomique des Libyens en Tunisie - Cinq ans après le déclenchement de la crise libyenne, peu d'informations sont disponibles sur la situation des Libyens résidant en Tunisie.

Dans la journée d'hier, 26 mai, l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), bureau de Tunis et l'Observatoire National de la Migration (ONM) ont présenté les résultats de la première  étude qualitative sur l'impact socioéconomique et les besoins des Libyens en Tunisie. Le lancement s'est tenu à la présence d'une centaine de participants du gouvernement tunisien,  de la communauté diplomatique, des agences des Nations Unies, de la société civile, des organisations internationales et des médias.

Fondée sur une enquête de terrain menée sur un échantillon aléatoire de 1.500 résidents libyens, et capitalisant sur les bases de données fournies par l'Institut National de la Statistique, ainsi que sur des entretiens et des focus  groupes avec des personnes ressources,  l'étude, de nature qualitative, ne vise pas à fournir une estimation du nombre de Libyens résidant en Tunisie. Elle a pour but de fournir une meilleure compréhension des conditions socioéconomiques des Libyens avant et après leur arrivée en Tunisie, leur concentration géographique dans le pays, et une évaluation des facteurs qui pourraient entraîner leur marginalisation socioéconomique.

Lors de l'allocution d'ouverture, le Directeur général de l'Observatoire National de la Migration, M. Chokri Arfa a déclaré que: "les résultats de cette étude sont d'une importance extrême. Ils nous  invitent à mettre en œuvre plusieurs mesures nécessaires dans les domaines économique et social, tels que l'accès aux services de base. En particulier : la santé, l'éducation et le travail décent».

D'après les résultats de l'étude, les Libyens en Tunisie sont principalement concentrés dans le grand Tunis (34,7 %), le centre-est (29,3 %), le nord-est (16,8 %) et le sud-est (15,5 %). Ils sont également repartis entre quartiers aisés et défavorisés.

 La répartition par groupes d'âge montre que la population libyenne en Tunisie est assez jeune et confrontée à une précarité grandissante, qui se reflète dans la baisse des revenus, dans la recherche de logements à loyer modéré et dans la réduction des dépenses alimentaires et des soins de santé, mais également dans les difficultés d'accès au marché du travail et au système d'éducation tunisiens.

L'étude aborde également la question des plans migratoires et des  perspectives de retour en Libye, avec environ 70 % des personnes interviewées qui, au début de leurs expériences migratoires, souhaitaient rentrer en Libye dès que la situation sécuritaire et politique se rétablirait. Malgré la précarisation de leurs conditions de vie, les Libyens interviewés se déclarent satisfaits de leur inclusion en Tunisie, et en particulier des services d'éducation et de santé tunisiens.

L'étude fournit de nombreuses recommandations pour la planification et la prise de décisions institutionnelle qui prenne en considération les besoins et les opportunités de ce phénomène, dans le cadre d'une bonne gouvernance de la migration dans le pays dans l'intérêt de tous.

L'étude (en français) peut être téléchargée ici.

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter Lorena Lando à l'OIM en Tunisia, Tel. (+216) 28542954, Email: LLANDO@iom.int

Adresse : 41 bis, Avenue Louis Braille 1003 Cité El Khadra Tunis

Téléphone : (216) 31 379 110 Télécopie : (216) 71 900 668 Email : contact@onu-tn.org

Système des Nations Unies en Tunisie © 2014 - 2017 | Crédits photos : Nations Unies Tunisie