Agences des nations unies en Tunisie

UNESCO
ONUDC
PAM
HCDH
FAO
IOM
UNAIDS
UNDP
UNFPA
HCR
CINU
UNICEF
ONUDI
UNWOMEN
UNOPS
BM
OMS

Agences non résidentes

OIT

Nora, story of a refugee in Tunisia

Date de publication : 2016-06-27

«I want to start living».



Tunisia. West African refugee in her workshop. @UNHCR 2016 / M. Dali

Walking down the streets alone could have gotten Nora threatened and publicly humiliated in her country of origin, a western African country, where she says, she lived in a very delicate situation.

That is why, 28 years old Nora came to Tunisia in 2012, hoping to pursue her study but also to find safety.

Since her childhood, Nora wanted to defend her condition as a woman despite the fact that she lived in a very conservative society. She created focus groups for debates, with a view to defend her human rights. Later on, she became a prominent member of a human rights association and a known advocate of the cause. Nora became a well-known activist. This unexpected fame got her in trouble. She realized that she couldn't live in her country anymore, fearing for her safety. Therefore, she looked for an opportunity to leave.

Passionate about fashion, Nora decided to study modelling and design in a country where she would be safer. That is how she arrived in Tunisia. She registered in a course in modelling and design in a renowned international school and was a brilliant student. She even got a distinction from the Jury for her final project.

Unable to return to her country of origin at the end of her studies in Tunisia, Nora applied for asylum. With the support of UNHCR, the Tunisian Red Crescent and Tunisie Terre d'Asile, she found protection and stability. She opened a small tailor workshop in her home in Tunis and organized a "fashion show" to present her creations. UNHCR and its partner the Adventist Development and Relief Agency (ADRA) assister her in obtaining her diploma. This helped her sustain her life while in Tunisia.

After years of aspiring for a better future, Nora would now like to be free and do the things that she truly loves and is passionate about. Nora says that "after all these years, now I just want to start living".She hopes to pursue her higher education and obtain a master degree, wishing to become a teacher. In the meantime, she keeps working on her creations and wishes to have a quiet and peaceful life.

*The name has been changed.




Tunisia. West African refugee in her workshop. @UNHCR 2016 / M. Dali

Text and photos: Mariem Dali, UNHCR


-----------------------------------------------------------------------

«Je veux commencer à vivre»


Tunisie. Refugiée d'Afrique de l'Ouest, dans son atelier de couture. @UNHCR 2016 / M. Dali


Marcher seule dans les rues, aurait pu attirer Nora* des moqueries, menaces et humiliations publiques dans son pays d'origine, en Afrique de l'Ouest, où elle vivait dans une situation très compliquée.

C'est pour cela que Nora, 28 ans, est venue en Tunisie en 2012 continuer ses études en espérant être en sécurité.

Dès son plus jeune âge, Nora voulait défendre sa condition de femme malgré la société très conservatrice dans laquelle elle vivait.

Elle a ainsi mis en place un groupe de discussion, une association lui permettant de défendre ses droits. Nora est alors devenue un membre proéminent d'une association des droits humains et une défenderesse des droits humains connue. Cette célébrité inattendue la met en danger. Elle réalise très vite qu'elle ne peut plus rester dans son pays, craignant pour sa vie. Nora doit alors partir.

Passionnée de mode, Nora décida de partir étudier ce domaine dans un pays où elle serait en sécurité. C'est ainsi que Nora arriva en Tunisie. A son arrivée, elle rejoint une école de mode et design internationalement reconnue. Nora poursuit ses études avec brio. Elle obtint notamment les félicitations du jury pour son projet final.

Etant dans l'incapacité de retourner dans son pays à la fin de ses études, Nora présenta sa demande d'asile auprès du Haut Commissariat des Nations Unis pour les Refugies en Tunisie.

Avec le support de l'UNHCR, du Croissant Rouge Tunisien, ainsi que de l'association Tunisie Terre d'Asile, elle trouva protection et stabilité. Avec l'aide du HCR et de son partenaire, l'Agence Adventiste d'Aide et de Développement (ADRA), elle parvient à finir ses études et obtenir son diplôme. Elle ouvra par la suite un atelier de couture chez elle, à Tunis, et organisa son propre défilé pour présenter ses créations. Ceci l'a aidée à vivre décemment en Tunisie.

Après des années à aspirer à une meilleure vie, Nora voudrait pouvoir être libre de faire les choses qu'elle aime réellement et dont elle est passionnée. Elle dit «qu'après toutes ces années, ce qu'elle veut maintenant, c'est commencer à vivre». Elle espère pouvoir continuer des études supérieures pour pouvoir obtenir un master, et devenir un jour professeur.

 

*Le nom a été changé.


Tunisie. Refugiée d'Afrique de l'Ouest, dans son atelier de couture. @UNHCR 2016 / M. Dali


Texte et photo: Mariem Dali, UNHCR
Traduction de l'anglais: Maya Joudi





Adresse : 41 bis, Avenue Louis Braille 1003 Cité El Khadra Tunis

Téléphone : (216) 31 379 110 Télécopie : (216) 71 900 668 Email : contact@onu-tn.org

Système des Nations Unies en Tunisie © 2014 - 2017 | Crédits photos : Nations Unies Tunisie