Agences des nations unies en Tunisie

UNESCO
ONUDC
PAM
HCDH
FAO
IOM
UNAIDS
UNDP
UNFPA
HCR
CINU
UNICEF
ONUDI
UNWOMEN
UNOPS
BM
OMS

Agences non résidentes

OIT

Célébration de la journée des Nations Unies à Kairouan – « Workshop idéation et valorisation des produits du terroir »

Date de publication : 2017-10-30
27 Octobre 2017

La région peut-elle constituer un vivier pour le développement des richesses, la croissance économique, ou tout au moins réduire la pauvreté et contribuer à une répartition équitable, qui préserve la nature et garantit la prospérité pour tous ? C'est le sens donné à la problématique lancée à Kairouan le 26 Octobre 2017, pour célébrer la journée des Nations Unies, par les équipes des Projets PAMPAT et MASHROU3I de l'ONUDI, au cours d'un atelier HP LIFE de Business coaching. Et l'occasion pour 14 jeunes aspirants entrepreneurs et trois start-ups d'échanger et de travailler sur une problématique de développement des produits du terroir en phase avec le respect des 17 objectifs de développement durables, initiés par les Nations unies pour éradiquer la pauvreté, protéger la nature et garantir la prospérité pour tous d'ici à 2030.

La manifestation a été introduite par M. Khaled Neciri Expert Mashrou3i, suivie d'emblée d'une riche présentation sur « Les produits du terroir : leviers du développement durable » par M. Farouk Ben Salah Expert Animation chaînes de valeurs au Projet Pampat.

Pampat est un projet d'accès aux marchés des produits agroalimentaires et de terroir. Il a pour objectif d'améliorer l'accès aux marchés et les conditions socio-économiques des opérateurs (entreprises, centres de collecte, agriculteurs femmes rurales) au sein de trois filières des produits de terroir à travers 3 labels : Harissa 1er produit Food Quality label, figue de Djebba 1er fruit AOC et  figue de barbarie de Kasserine bio. Après une définition des produits du terroir, de leurs caractéristiques et d'exemples dans le monde, les jeunes participants au workshop ont pu prendre connaissance de l'expérience tunisienne avec 3 cas d'étude :

  • La harissa traditionnelle ERRIM, fabriquée actuellement par la société mutuelle de service agricole SMSA « TAHADI », composée 164 femmes de Menzel Mhiri à Kairouan, qui produit un produit d'antan avec des normes et un packaging innovant, actuellement commandée par les épiceries fines et de grands restaurateurs et exportée vers la suisse.
  • La figue de barbarie bio à Kasserine produite par plusieurs opérateurs, notamment la SMSA Zelfen (23 agriculteurs) en collaboration avec le Groupement de développement agricole (GDA) Hindi Bio (22 femmes adhérentes). Outre le produit frais ainsi que les produits dérivés commercialisés dans les points de vente locaux et à Tunis, un intérêt particulier existe pour l'huile de pépins de figue de barbarie bio. Le projet PAMPAT appuie 13 entreprises dans le cadre du programme «Organic Cactus Seed Oil – Origin Tunisia », dont 2 start-up à Kairouan.
  • Enfin la figue de Djebba, seul fruit en Tunisie avec AOC, appellation d'origine contrôlée. Les figues AOC se vendent sur le marché local jusqu'à 80 % plus chères que les figues standards, exportées en 2017 vers la France, le Canada et Dubaï par différents opérateurs locaux.

Autant d'exemples qui ont démontré à nos jeunes aspirants entrepreneurs, l'attrait pour les produits du terroir, du fait qu'ils génèrent de l'emploi et du revenu sur toute la chaîne (allant de la cueillette à la transformation en passant par le transport et la distribution) augmentent la valeur ajoutée, la diversification des produits et se prêtent à l'innovation.

« Les produits du terroir peuvent ils contribuer à atteindre les Objectifs de développement durables ? La réponse était oui. Ils permettent de combattre la pauvreté qui atteint particulièrement le milieu rural en créant des revenus. Produits surtout par des femmes ils permettent de réduire les inégalités entre les sexes. Générateurs d'emplois, ils favorisent le travail décent et la croissance économique. Ils offrent au terroir des avantages compétitifs non délocalisables et participent ainsi à des villes, des communautés voire des ressources durables.

Comment peut-on trouver des solutions aux problèmes posés par l'écosystème entrepreneurial à Kairouan ? C'est le tour de force, technique MORAINE à l'appui qui a permis à M. Fayçal Zairi, Chef de l'Espace Entreprendre de faire interagir nos jeunes porteurs de projets sur les idées de projets susceptibles d'être créées dans la région de Kairouan.

Les opportunités «  produits du terroir », existent bel et bien dans la région a souligné le dernier intervenant, M. Abdelmajid Azouzi, consultant et expert en agriculture avec l'apiculture entre autre et la production de produits nobles comme le pollen et la gelée royale, l'huile d'olive transformée avec un cycle court, le travail du bois d'olivier, les pâtes à fruit ou fruits confis autant de produits pouvant générer une grande valeur ajoutée et trouver des marchés porteurs à l'exportation.

Développer une attitude de défi, et une expérience autour d'un produit du terroir, c'est le dernier partage auquel ont eu droit les 14 candidats à la formation HPLIFE du Projet Mashrou3i avec trois témoignages.

L'expérience de « TAHADI » avec sa présidente, Najoua Dhiflaoui qui a lancé en 2014 « Hrissat ERRIM » avec 164 petites agricultrices de Menzel Mhiri, celle d'Olfa Dhouibi, en phase de démarrage qui a déjà démarché un client Quatari pour son savon à base d'huile d'olives et enfin Bilel Sboui qui a bénéficié du coaching de groupe HP LIFE pour le lancement d'une unité d'extraction d'huile de figues de barbarie.




 


Adresse : 41 bis, Avenue Louis Braille 1003 Cité El Khadra Tunis

Téléphone : (216) 31 379 110 Télécopie : (216) 71 900 668 Email : contact@onu-tn.org

Système des Nations Unies en Tunisie © 2014 - 2017 | Crédits photos : Nations Unies Tunisie