Agences des nations unies en Tunisie

UNESCO
ONUDC
PAM
HCDH
FAO
IOM
UNAIDS
UNDP
UNFPA
HCR
CINU
UNICEF
ONUDI
UNWOMEN
UNOPS
BM
OMS

Agences non résidentes

OIT

Trois Plans de Développement Participatif ( PDP) en matière de collecte des ressources pluviales pour une meilleure adaptation aux changements climatiques dans les régions de Gabès, Médenine et Tataouine

Date de publication : 16-08-2017

Djerba le, 15-16 - 2017: Les travaux de l'atelier organisé par le bureau de la FAO en Tunisie en collaboration avec le Ministère de l'Agriculture des Ressources Hydrauliques et de la Pêche: Direction Générale de l'Aménagement et de la Conservation des Terres Agricoles (ACTA) ont confirmé la dynamique participative retenue par le projet «Développement des techniques de collecte d'eau pour une agriculture durable et l'amélioration de la résilience de la région du Sud-Est Tunisien». Les présentations et débats entre les différents partenaires institutionnels, représentants locaux et groupements professionnels sur le terrain ont permis de recueillir les recommandations à même d'ajuster, de consolider et de valider les trois PDP conçus pour les régions de «Toujène» à Gabès, «Dkhila» à Médenine et «Ghermassa» à Tataouine.

 

La FAO ainsi que le Ministère accordent un intérêt particulier à la question de la pénurie de l'eau qui constitue un défi majeur pour le développement de l'agriculture en Tunisie. Dans son intervention, Mr Mohamed Amrani, Chargé du bureau de la FAO en Tunisie et M Hassen Chourabi ont souligné les liens de coopération privilégiée de la FAO avec la Tunisie et précisé que ce projet de «Développement des techniques de collecte d'eau pour une agriculture durable et l'amélioration de la résilience de la région du Sud-Est Tunisien» s'inscrit dans la continuité de la démarche d'appui aux résultats de précédents projets et a pour ambition d'aller au delà des plans d'action et des expériences pilotes pour parvenir à un programme de développement global pour le Sud-Est de la Tunisie.

Valoriser les techniques conventionnelles existantes de collecte des eaux et miser sur l'innovation

 

Les travaux de l'atelier ont permis à travers les diagnostics des régions retenues de mettre en exergue les approches concertées communes dans la gestion des ressources en eaux. Les expériences pilotes de collectes des eaux de pluie seront élargies et renforcées par une meilleure organisation des bénéficiaires autour de la gestion participative de l'exploitation et de la maintenance des ressources en eaux. Différentes techniques de collecte d'eau ont été retenues par les populations à travers une réhabilitation et construction de réservoirs traditionnels tels que les «Majels» et «Fesquias» qui ont ancestralement fait leurs preuves par leurs capacités à assurer la sécurité alimentaire et l'accès à des ressources d'eau même en temps de pénurie. A travers ce projet, il est prévu de construire des cordons en pierres sèches. Cette technique se fait sur les terres de parcours et permet d'améliorer le bilan hydrique des sols et le développement du couvert végétal. Les plans retiennent aussi la construction des seuils des déversoirs en pierres sèches ou maçonnés ou / et des «fesguias», autre forme de réservoir pour la collecte des eaux de ruissellement afin de les exploiter pour l'abreuvement du cheptel, ou encore pour l'irrigation d'appoint pour les cultures en sec, les arbustes fourragers ou encore l'usage domestique. L'aspect innovation technologique pour réhabiliter, améliorer et consolider l'état des citernes, les innovations pilotes de valorisation des eaux pluviales sont également envisagées. Ces techniques de conservations des eaux et du sol représentent des solutions adaptées et favorables aux pertes des ressources naturelles, mises à rude épreuve sous les pressions des changements climatiques.

 

Asseoir une gouvernance locale par un renforcement des capacités des femmes et des jeunes

 

Force est de constater que le projet et les plans d'action accordent une importance prioritaire aux populations vulnérables dont les femmes demandeuses d'appuis pour le lancement de micros projets générateurs de revenus et les jeunes considérés comme un potentiel humain incontournable pour les perspectives de durabilité du projet. Outre les demandes en terme d'acquisition d'équipements pour la distillation des plantes aromatiques, une variété sélective de micros projets a été exprimée et retenue dans les plans d'action. Le renforcement des capacités à travers la formation et le développement de compétences sont également considérés comme prioritaires. A titre d'exemple, le plan d'action pour «Toujène» à Gabès retient la perspective de familiariser les intervenants plus particulièrement la société civile et associations avec les mécanismes de financement disponibles en rapport avec les thèmes du jour comme le Changement Climatique, l'Agriculture de ruissellement, la durabilité des ressources à travers une prospection des Fonds disponibles à même d'appuyer les initiatives à venir.

 

Pour la zone de «Dkhila» dans la région de Médenine, un appui sera accordé à l'agriculture biologique et aux produits de terroir et ce à travers la valorisation de parcelles biologiques. Pour «Ghermessa» à Tataouine l'accent sera mis sur le développement des compétences des femmes et des jeunes pour la conversion en mode biologique des zones de cultures et l'appui à la promotion de l'agriculture bio et de l' agro tourisme. A cet effet, une amélioration des infrastructures est envisagée afin de promouvoir la qualité de vie et contribuer à l'attractivité de la région.


Adresse : 41 bis, Avenue Louis Braille 1003 Cité El Khadra Tunis

Téléphone : (216) 31 379 110 Télécopie : (216) 71 900 668 Email : contact@onu-tn.org

Système des Nations Unies en Tunisie © 2014 - 2017 | Crédits photos : Nations Unies Tunisie