Agences des nations unies en Tunisie

UNESCO
ONUDC
PAM
HCDH
FAO
IOM
UNAIDS
UNDP
UNFPA
HCR
CINU
UNICEF
ONUDI
UNWOMEN
UNOPS
BM
OMS

Agences non résidentes

OIT

Bulletin d'information N°2 du Projet PAMPAT

Date de publication : 04-05-2015

 

 

Bulletin d'information PAMPAT Tunisie N°2

Mot de Bienvenue

L'équipe duProjet d'Accès auxMarchés desProduitsAgroalimentaires et duTerroir «PAMPAT» a le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre bulletin d'information trimestriel. A travers cet outil de communication, nous partageons avec nos lectrices et lecteurs, les informations sur la mise en œuvre du projet: ses objectifs, activités et réalisations.

Le PAMPAT dispose dorénavant d'une page Facebook à travers laquelle vous pouvez suivre nos activités et interagir avec l'équipe du projet:www.facebook.com/pampat.tn.

Le PAMPAT en Bref

Objectif: Le projet vise à améliorer lesconditions socio-économiques des opérateursintervenant au sein destrois filièresétablies autour deproduits phare tunisiens(Harissa, figue de Djebba, figue de Barbarie à Kasserine) à travers la promotion des labels de qualité et de terroir

Durée:4 ans (Sept. 2013-Août 2017)

Budget total:4.972.000 CHF~ 9.000.000 dinars tunisiens

Agence d'exécution:Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI)

Bailleur de fonds:Secrétariat d'État à l'économie de la Confédération Suisse - SECO

Contreparties principales: Ministère de l'Industrie, de l'Énergie et des Mines; Ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche

Sommaire

Filière HARISSA

  • Une première nationale: la harissa de SICAM obtient le label "Food Quality Label"
  • Préparation d'une stratégie de promotion pour la harissa avec "Food Quality Label"
  • Assistance aux femmes de la SMSA Tahaddi pour la production de la harissa traditionnelle

Filière FIGUE DE BARBARIE

  • Signature deconventions d'appui des entreprises de la filière à l'export
  • Séminaire: Les institutions de recherche et les industriels autour d'une table
  • Atelier sur la production d'alimentation de bétail à base de figue de barbarie bio

Filière FIGUE DE DJEBBA

  • A la conquête des marchés extérieurs: la "Figue de Djebba" AOC au salon Macfrut
  • Les Djebbaoises participent aux foires nationales
  • Présentation du cas de la "Figue de Djebba" AOC au Forum ODT

ACTIVITÉS TRANSVERSALES

  • Une délégation tunisienne au premier Concours Marocain des produits de terroir
  • Participation du PAMPAT au salon SIAT 2014

HARISSA

Chef de File:Direction Générale des Industries Alimentaires (DGIA)

Une première nationale: la harissa de SICAM obtient le label"Food Quality Label"

 

 

PHOTO: Triage des piments pour la production de harissa dans une usine tunisienne

Au cours de l'année 2014 le projet PAMPAT a commencé à assister huit entreprises pour pouvoir produire la harissa de qualité supérieure conformement aux exigences du cahier des charges du «Food Quality Label Tunisia». Le cahier des charges, élaboré par le Ministère de l'Industrie, de l'Énergie et des Mines en collaboration avec le Groupement des Industries des Conserves Alimentaires (GICA), vise la protection de la harissa tunisienne authentique des imitations sur les marchés étrangers. Le projet PAMPAT a étroitement collaboré avec ces deux contreparties pour assurer la mise en place du système de gestion, du contrôle et de certification du «Food Quality Label Tunisia» pour la harissa pendant la campagne de production agricole 2014.

Suite à la publication officielle du cahier des charges et son approbation finale par la Commission Nationale du Label Qualité présidée par le Ministre de l'Industrie, de l'Énergie et des Mines en janvier 2015, l'entreprise pionnière SICAM s'est vue octroyer le «Food Quality Label» pour les lots de harissa certifiés. Le projet PAMPAT poursuivra son assistance aux sept autres entreprises de harissa pour qu'elles puissent intégrer la même démarche et produire une recette distinguée.

Préparation d'une stratégie de promotion pour la harissa avec "Food Quality Label"

 

 

PHOTOS : Participants à l'atelier du 19 février (gauche) et du 20 février (droite)

Le positionnement de la harissa certifiée avec le label «Food Quality Label» sur les marchés, nécessite une stratégie de promotion nationale cohérente et intégrée conjuguant les efforts aussi bien du secteur privé que public. Dans cette perspective, le projet PAMPAT a organisé deux ateliers de travail le 19 et 20 février 2015. Le premier atelier, plus ciblé, a réuni les huit entreprises de la harissa intéressées par le label ainsi que le Ministère de l'Industrie, de l'Énergie et des Mines (détenteur de l'organe décisionnel du «Food Quality Label») et le GICA (gestionnaire du label qualité pour la harissa). A travers des travaux degroupe, les participants ont défini leur vision sectorielle ambitionnant que la harissa tunisienne soit bientôt très connue à l'étranger. Les participants ont aussi sélectionné les marchés cibles pour positionner le produit phare tunisien dans les prochains années et ont aussi formulé ensemble un plan d'action pour la promotion de la harissa labellisée.

Au cours du deuxième atelier, qui a réuni les entreprises de la filière et plusieurs Ministères et institutions tunisiennes, le plan d'action a été validé et les activités promotionnelles, prioritaires à courtterme, ont été fixées. La clôture des travaux de l'atelier a été couronnée par l'annonce par le Ministère de l'Industrie, de l'Énergie et des Mines de la création d'un comitéde pilotage pour la promotion de la harissa «Food Quality Label». Le comité s'est déjà réuni pour la première fois début avril 2015 en vue d'opérationnaliser les actions planifiées.

Assistance aux femmes de la SMSA Tahaddi pour la production de la harissa traditionnelle

 

 

PHOTO: Formation sur la production de la harissa traditionnelle

La Société Mutuelle des Services Agricole (SMSA) «TAHADDI» a été créé en 2013 par des femmes de la communauté de Menzel Mhiri (Gouvernorat de Kairouan) et des délégations environnantes pour améliorer les conditions socio-économiques des femmes rurales à travers la production et vente des produits agroalimentaires de terroir. A la fin de l'année 2014, la SMSA, qui regroupe 164 adhérentes, a signé un accord d'engagement avec le projet PAMPAT visant son opérationnalisation et le démarrage des activités de transformation et commercialisation selon un plan d'action établi de façon participative.

Du 26 au 30 décembre 2014 une vingtaine defemmes adhérentes à la SMSA ont participé à une formation sur les bonnes pratiques d'hygiène et de production de la harissa. Cette formation a conjugué des séances théoriques portant sur des thématiques telles que les risques sanitaires, le plan de nettoyage et la traçabilitédu produit; et des séances pratiques, qui ont permis, deux jours durant, de formuler et de préparer une recette spécialepour leurharissa traditionnelle à l'huile d'olive. En outre, la SMSA est en train de se préparer avec l'appui du projet PAMPAT pour la participation aux foires et salons nationaux.

FIGUE DE BARBARIE

Chef de File:Direction Générale de l'Agriculture Biologique (DGAB)

Signature deconventions d'appui des entreprises de la filière à l'export

 

 

PHOTO: Cérémonie de signature des conventions d'appui à l'export pour les entreprises de figue de barbarie

Malgré le potentiel commercial des produits transformés issus du figuier de barbarie biologique et notamment des huiles à usage cosmétiques, la diversification des marchés à l'international demeure fatidique pour les entreprises de la filière. Pour relever ce défi, le projet PAMPAT a préparé des diagnostiques à l'export et des plans d'action pour accéder à des marchés cibles pour les quatre entreprises Nopal Tunisie, Biomed, Huilerie Ben Selma et Omega Tunisie.

Des conventions d'assistance pour l'accès aux marchés des produits issus des figues de barbarie biologiques ont été signées le 22 janvier 2015 par les quatre unités de transformation et la Direction Générale de la Production Biologique (DGAB) en tant que chef de file (filière figue de barbarie bio/ PAMPAT) en présence de M. Le Chef de Cabinet du Ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche. En vertu de ces conventions, lesquatre entreprises bénéficieront d'assistance technique et des subventions financières pour l'exécution de leur plan d'action à l'export. Suite à la signature, deux entreprises ont participé au salon spécialisé Biofach organisé début février en Allemagne. Des participations à des autres salons sont dores et déjà planifiées pour les prochains mois.

Séminaire: Les institutions de recherche et les industriels autour d'une table

 

 

PHOTOS: Panel d'ouverture du séminaire (à gauche); table ronde du secteur privé (à droite)

L'innovation et la diversification sont des facteurs compétitifs clé pour dynamiser une filière. De ce fait, un rôle déterminant incombe aux institutions de recherche dans le développement de la filière figue de barbarie bio. Pour promouvoir les conditions d'une coordination réelle et une collaboration plus étroite entre le secteur privé et les institutions de recherche, le projet PAMPAT, en collaboration avec la Direction Générale de l'Agriculture Biologique (DGAB), le Pôle de Compétitivité de Bizerte et la Direction Générale de l'Industrie Alimentaires ont organisé le 26 février 2015 à Kairouan un séminaire d'échange.

120 professionnels de la recherche et des secteurs public et privé ont participé à la «Journée technique sur les résultats de la recherche scientifique pour l'application dans l'industrie de la figue de barbarie bio». Le secteur productif était représenté par tous les maillons de la chaîne: les groupements des agriculteurs et des femmes rurales de Kasserine, lesentrepôts frigorifiques, les unités de transformation ainsi que les sociétés de commerce.

Cette journée a été l'occasion pour les chercheurs des différentes institutions telles que l'ENIS, l'INRAT, l'INAT, l'ICARDA, l'ISBM et l'ISET de présenter les résultats de leurs travaux récents de recherche qui sont applicables dans la filière de la figue de barbarie, tandis que les institutions d'appui ont mis l'accent sur les mécanismes publiques existants pour la valorisation et le co-financement de la recherche appliquée. La séance finale était réservée à la présentation des travaux de recherche développés par les entreprises de transformation elles-mêmes et à une table ronde rassemblant les unités de transformation et les porteurs de projets d'investissements pour discuterles besoins de recherche scientifique du secteur privé. Une enquête post-événement a relevé que 70% des répondants ont pu identifier des idées nouvelles pour la recherche appliquée ainsi que des partenaires potentiels pour des activités de recherche future.

Adresse : 41 bis, Avenue Louis Braille 1003 Cité El Khadra Tunis

Téléphone : (216) 31 379 110 Télécopie : (216) 71 900 668 Email : contact@onu-tn.org

Système des Nations Unies en Tunisie © 2014 - 2017 | Crédits photos : Nations Unies Tunisie