Conférence de presse: Lancement de la stratégie nationale multisectorielle de développement de la petite enfance

Date de publication : 2018-09-21

Hier, le 20 Septembre 2018, le ministère de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des Seniors, le ministère des Affaires Religieuses, le ministère de la santé, le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) et la Banque mondiale ont organisé une conférence de presse pour faire connaitre la stratégie nationale multisectorielle de développement de la petite enfance et annoncer sa mise en œuvre après son adoption par un conseil ministériel.

Cette stratégie a été conçue pour remédier aux principaux problèmes identifiés par l'analyse de la situation de la petite enfance qui a montré que les jeunes enfants, filles et garçons ne bénéficient pas de conditions suffisamment favorables pour leur développement physique, affectif,cognitif et émotionnel :

  • Seulement 9% des enfants sont allaités exclusivement au sein jusqu'à l'âge de 6 mois, 14% souffrent de surcharge pondérale et 28,3% présentent une anémie ferriprive
  • Seulement 44,3% des enfants de 3 à 5 ans fréquentent une classe préscolaire avec une répartition inégale entre les régions, les milieux et le statut socio-économique des familles : milieu urbain 59,8% vs 17,4% en milieu rural et 13,1% des enfants issus ménagers les plus pauvres contre 80,9% chez ceux issus des ménages les plus riches.
  • 33% des signalements d'abus et de négligence concernent des enfants âgés de 0 à 5 ans
  • 93 % des enfants âgés de 2 à 14 ans ont été soumis à au moins une forme de punition psychologique ou physique par leurs mères/personnes en charge ou d'autres membres du ménage

Des représentants de 10 ministères, du niveau central et régional, de la société civile, du secteur privé ainsi que des chercheurs spécialisés dans le développement de la petite enfance ont conçu, avec l'appui de l'UNICEF et de la Banque Mondiale la stratégie nationale multisectorielle couvrant la période 2017-2025. Elle a été élaborée selon une approche participative et inclusive notamment à travers les consultations régionales et locales. Elle a pour objectif d'assurer, avant 2025 et de manière équitable, à ceux que tous les jeunes enfants, filles et garçons, en particulier les plus vulnérables et défavorisés, ont accès à des services intégrés de développement physique et psychomoteur, cognitif, social et émotionnel à travers un cadre d'action commun, harmonisé et fonctionnel. La stratégie a sept axes, déclinés en un plan d'action opérationnel et budgétisé.

Mme Neziha Labidi, Ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfance et des Seniors, Mr Ahmed Adhoum, Ministre des Affaires Religieuses et Mme Amel Ben Saïd du ministère de la santé ont réitéré l'importance qu'ils accordent à la stratégie et leur engagement à poursuivre cette collaboration fructueuse avec tous les acteurs durant sa mise en œuvre pour garantir à chaque enfant un bon départ dans la vie.

Ils ont été unanimes que l'investissement dans la petite enfance, représente le meilleur investissement dans l'avenir: productivité accrue et un meilleur niveau de vie à l'âge adulte, réduction subséquente pour la société des coûts entraînés par les cours de rattrapage et des services de santé et de réhabilitation et augmentation des revenus des parents et des dispensateurs de soins.

De leur part, Mr Antonius Verheijen, responsable des opérations de la Banque Mondiale et Mme Lila Pieters, Représentante de UNICEF ont salué les efforts louables déployés par la Tunisie pour mettre en place cette stratégie multisectorielle ce qui témoigne de l'engagement du pays à réaliser les droits de chaque enfant, éliminer la pauvreté extrême, assurer l'égalité entre les citoyens et générer un capital humain pour la réalisation d'une économie diversifiée et d'une meilleure croissance. Investir dans la petite enfance a un impact énorme sur le développement du cerveau de chaque jeune enfant, fille et garçon, sur son apprentissage, sa santé, sa socialisation, son comportement et son avenir. Tout jeune enfant qui ne bénéficie pas de services de qualité et de l'amour de ses parents et de sa famille dès son jeune âge,ne pourra pas développer son potentiel et contribuer à la croissance de son pays.

Avec un tel engagement, la Tunisie s'inscrit dans une approche globale qui donne une place de choix aux jeunes enfants, filles et garçons et à leur développement harmonieux et équilibré. Les études ont démontré qu'un dollar investi dans des programmes en faveur de l'allaitement maternel génère 35 dollars en retour, et chaque dollar dédié aux soins et à l'éducation pendant la petite enfance pour les enfants les plus défavorisés peut rapporter jusqu'à 17 dollars en retour.

Pour plus d'information merci de consulter les résumés ci-joint de la stratégie (en Fr, Ar et anglais) et la vidéo qui explique et vulgarise son contenu

https://www.youtube.com/watch? v=YRl8mZzR4I0&t=57s

Agences des nations unies en Tunisie

UNESCO
ONUDC
PAM
HCDH
FAO
IOM
UNAIDS
UNDP
UNFPA
HCR
CINU
UNICEF
ONUDI
UNWOMEN
UNOPS
UN Habitat
BM
OMS
OIT

Adresse : Rue du Lac Windermere, Imm. Le Prestige Business Center Tour A - Les Berges du Lac, Tunis

Téléphone : (+216) 36 011 680 Télécopie : (+216) 71 900 668 Email : nationsuniestunisie@gmail.com

Système des Nations Unies en Tunisie © 2014 - 2021 | Crédits photos : Nations Unies Tunisie