UNESCO cautions against reckless application of gene editing

Date de publication : 2018-12-03

Paris, 29 November—In light of recent reports claiming the birth of the first gene-edited babies, UNESCO reiterates the absolute need to heed internationally agreed principles that affirm the value of human rights and human dignity as the prime concern for any medical research and intervention on human beings.

While developments in genome editing techniques represent a promising scientific advancement with potential benefit for humanity, UNESCO is compelled to remind governments and the scientific community of the ethical principles of the Universal Declaration on the Human Genome and Human Rights (1997).

Caution must be exercised when it comes to gene modifications that will pass on to future generations such as germline therapy and human embryo interventions. In this regard, the International Bioethics Committee of UNESCO called for a moratorium on genome engineering of the human germline, at least as long as the safety and effectiveness of procedures remain unproven (cf. the 2015 Report on Updating its Reflection on the Human Genome and Human Rights.

In line with these recommendations, UNESCO wishes to remind researchers, institutions and governments to respect universally agreed principles and procedures in research, and calls on governments to cooperate in establishing measures to ensure ethically sound research and application of genome editing techniques that respect human dignity and human rights.

UNESCO will continue to monitor and reflect on emerging ethical issues related to genome editing and other developments in the life sciences. The Organization calls for continued international dialogue on the ethical implications of genome editing for the individual, society and humanity as a whole.

----------------------------------------------------------------------

Paris, 30 novembre - A la lumière de rapports récents faisant état de la naissance des premiers bébés génétiquement modifiés, l'UNESCO rappelle la nécessité absolue de tenir compte des principes internationalement reconnus qui affirment la valeur des droits de l'homme et de la dignité humaine comme préalable à toute recherche et intervention médicale sur les êtres humains.

Si l'évolution des techniques d'édition du génome représente un progrès scientifique prometteur et potentiellement bénéfique pour l'humanité, l'UNESCO se doit de rappeler aux gouvernements et à la communauté scientifique les principes éthiques de la Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l'homme(1997).

Il convient de faire preuve de prudence s'agissant des modifications génétiques qui seront transmises aux générations futures, comme la thérapie germinale et les interventions sur les embryons humains. A cet égard, le Comité international de bioéthique (CIB) de l'UNESCO a appelé à un moratoire sur l'ingénierie du génome de la lignée germinale humaine, au moins tant que la sécurité et l'efficacité des procédures ne seront pas prouvées (cf. le Rapport du CIB de 2015 sur la mise à jour de sa réflexion sur le génome humain et les droits de l'homme).

Conformément à ces recommandations, l'UNESCO souhaite rappeler aux chercheurs, aux institutions et aux gouvernements la nécessité de respecter les principes et procédures universellement reconnus en matière de recherche, et appelle les gouvernements à coopérer pour mettre en place des mesures garantissant une recherche éthique et l'application de techniques de révision génomique qui respectent la dignité humaine et les droits de l'homme.

L'UNESCO continuera à suivre et réfléchir aux nouvelles questions éthiques liées à l'édition du génome et autres développements dans le domaine des sciences de la vie. L'Organisation appelle à la poursuite du dialogue international sur les implications éthiques de la révision du génome pour l'individu, la société et l'humanité tout entière.

****

If you would rather not receive future communications from UNESCO, let us know by clicking here.

UNESCO, 7, place de Fontenoy, PARIS, NA FRANCE France

…………………………………………………..

And the tweet:

https://twitter.com/UNESCO/status/1068567424511983616

Agences des nations unies en Tunisie

UNESCO
ONUDC
PAM
HCDH
FAO
IOM
UNAIDS
UNDP
UNFPA
HCR
CINU
UNICEF
ONUDI
UNWOMEN
UNOPS
UN Habitat
BM
OMS
OIT

Adresse : Rue du Lac Windermere, Imm. Le Prestige Business Center Tour A - Les Berges du Lac, Tunis

Téléphone : (+216) 36 011 680 Télécopie : (+216) 71 900 668 Email : nationsuniestunisie@gmail.com

Système des Nations Unies en Tunisie © 2014 - 2021 | Crédits photos : Nations Unies Tunisie